"DANS LE PORT... on nous dit que
TOUT EST BON
"
POINT DE DEPART FERTIL
ADOUR
L'ACIERIE ATLANTIQUE LES
ELUS
INDUS
TRIELS
ASSO
CIATIONS
SALARIES TELECHARGER
REGARDER

TELECHARGEMENT
INTEGRAL

(640 par 480, divX, 360Mo)
click droit et "Enregistrer la cible sous...")

1/7
INTRO ET PRESENTATION
DU PORT
DE BAYONNE

(9mn50)
2/7
DE LA
RADIOACTIVITE
DEPUIS 1997

(11mn30)
3/7
DES REJETS
VISIBLES DE
METAUX LOURDS
(8mn30)
4/7
RETOUR A FERTILADOUR
(4
mn40)
5/7
TEMOIGNAGES SUR FERTILADOUR
(6
mn40)
6/7
ACHAT DE FERTILADOUR
PAR LA REGION
(4
mn30)
7/7
FERTILADOUR,
ADA...
EPILOGUE ?
(7
mn30)
TEMOIGNAGES D'ANCIENS SALARIES DE FERTILADOUR (5/7)

Ultime contradiction avec les propos "minimalistes" de la direction de Fertiladour : entretien avec deux anciens salariés de l'usine, qui décrivent l'absence de protection pour les salariés, les procédures pour tenter de masquer la radioactivité, voire de la dissimuler, alors que cette "diversification de la production" s'est effectuée de 1973 à 1992.
"A l'époque, on nous disait qu'il ne fallait pas s'inquiéter", pestent-ils.
Atteints de silicose et reconnus en tant que victimes de maladie professionnelle, la notion de radioactivité des matières qu'ils ont manipulées n'a jamais été reconnue par l'industriel, malgré son officalisation en 1997.