L’EGLISE DE BAYONNE FAIT ENCORE DE LA RETAPE POUR L’EXTREME DROITE

Après avoir rendu hommage en juin 2010 à la mémoire du saint directeur spirituel de Franco, Jose Maria Escriva de Balaguer, fondateur de l’Opus Déi, l’évêché très décomplexé de Bayonne célèbre à nouveau la figure d’un théoricien sulfureux de l’action de l’Eglise contre les maux qui la menacerait (pêle mêle toutes les formes passées et présentes de libération de la pensée, de la Révolution de 1789 au socialisme et à la “judéo-maçonnerie””), en la personne de Jean Ousset.

C’est sous la forme d’un “conseil de lecture” que le bulletin épiscopal de Mgr Aillet (sous la plume de son secrétaire particulier Guillaume d’Alençon) souhaite attirer l’attention des fidèles sur “la réédition du best-seller Pour qu’Il règne“, édité en 1959 et ressorti le 1er janvier 2012, “pour mieux faire connaitre la pensée et l’action de ce maitre-ès-doctrine sociale de l’Eglise“.

Penseur enthousiaste du ralliement pétainiste à l’Allemagne, puis de la création de l’OAS contre une Algérie indépendante (qui succombe selon lui au double poison de l’islam et du communisme), Jean Ousser est un auteur qui ne devrait aujourd’hui engendrer que la vision somme toute naïve d’un passé à jamais révolu, une idée combattue par la reprise en main traditionaliste de notre Évêque toujours aux aguets contre les assauts de chrétiens progressistes, de défenseurs de la contraception, du divorce, ou de familles homoparentales.

Dans le contexte, le message de Jean Ousset reste une sainte bénédiction, quand il s’appuie sur la présence de “Lucifer le menteur“, qui doit inciter les chrétiens à mener la guerre contre “les indépendantistes“.

Un passage de la pensée vers l’action, non seulement justifié moralement, mais également indispensable pour la défense de la civilisation chrétienne.

Un message entendu 5 sur 5 par le lobby intégriste Civitas, nourri des joyeux drilles de St Nicolas du Chardonnet,  qui ont adopté avec un enthousiasme tout militaire la construction par Ousset de sa notion de “Cité Catholique”.

En tant que laïc, être d’accord avec les préceptes moraux distillés par les rabougris à encensoirs ne suffit pas : il faut les faire siens, mais également les combattre dans la rue, dans l’organisation sociale, mais également les noyauter dans le cercle des décideurs d’une nation.

C’est alors ce “rôle politique de l’Église” qui sonne l’hallali d’une “contre-révolution“, à engager sur la planète entière, une mission prise en charge actuellement (depuis son siège en Suisse) par la Fraternité St-Pie X, toujours fidèle au message de ceux que le Vatican continue de regarder avec méfiance, ou dépit.

Les rapports de cette “nouvelle” Eglise de Bayonne avec les Lefebvristes n’ont jamais été guère cachés, même quand ces liens avec les disciples d’Ousset passent par des poignées de main avec les milieux d’extrême droite, en particulier avec l’héritier spirituel officiel d’Ousset, Jean Madiran, directeur de publication de nombreuses revues du FN, et compagnon de route de Jean Marie le Pen.

A Bayonne et au Pays Basque nord , les chrétiens qui s’émeuvent de cette dérive vert de gris constatent une nouvelle fois le peu d’espace qui leur est laissé pour s’y opposer…

 

 

 

 

Author: Ramuntxo Hicham

"Écriveur : personne qui aime écrire (vieux français, XVIIIè) - Familier : écrivain de deuxième catégorie" Sans chercher à trancher, choisir le temps libre ou le temps gagné comme autant de terrains de jeux d'écritures

3 thoughts on “L’EGLISE DE BAYONNE FAIT ENCORE DE LA RETAPE POUR L’EXTREME DROITE”

  1. Une argumentation qui s’appuie sur l’insulte (“rabougri”, “drille”…) et l’amalgame disqualifiant (il était politiquement pour l’OAS, ou ami du satan Le Pen, donc la totalité de sa pensée dans tous les domaines ne vaut rien),
    ne recherche pas le vrai mais se disqualifie elle-même.
    C’est une confusion entre idéologie personnelle pleine de jugements, et pensée.

  2. Heureusement que certains se preoccupent encore de la Royaute du Christ. Car se ne sont pas les aboiements et les diverses incompetance de l’ideologie “laicsite” qui vont permettre a ce pays de revivre.
    Les laiscistes assis sur le sang d’une revolution dont l’ideologie non aboutie se permettent d’emprunter et de detourner nombrer des expressions de la chretiente. En tentant de nous faire adopter l’inadoptable nous rouvent tous les jours leurs limites par l’exercice d’un totalitarisme etatique qui depasse ce qu’il pretentent combattre .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *